Vous êtes ici

Installations et activités

Quais et terminaux

Dans la perspective d’une meilleure rationalisation des quais en vue d’optimiser des rendements opérationnels, le Port Autonome d’Abidjan s’est engagé dans une stratégie de spécialisation des quais, qui lui confère aujourd’hui des performances portuaires qui atteignent le niveau des standards mondiaux.

Le terminal à conteneurs

Ce terminal présente les caractéristiques suivantes :

Ainsi, grâce à ces installations et équipements et l’existence d’un système GPS pour la gestion du parc, le Terminal à Conteneurs de Vridi réalise des cadences de manutention de l’ordre de 60 mouvements à l’heure par portique. Cette performance qui est comparable à celle réalisée dans certains grands ports européens sur les principales lignes maritimes, a permis au Terminal à conteneurs d’obtenir la triple certification aux normes qualité Santé, Sécurité et Environnement :

ISO 9001 : 2000

ISO 14001 : 2004

OHSAS 18001 : 1999.

En dehors du Terminal à Conteneurs, le Port d’Abidjan dispose d’autres terminaux spécialisés dont :

Un terminal fruitier

Traite en moyenne 250 000 tonnes de fruits par an ;

Un terminal minéralier

Traite du clinker, du gypse, du laitier, du manganèse, etc., avec une cadence 15.000 tonnes de minérais par jour.

Un terminal céréalier

Traite environ 400.000 tonnes de blé par an avec une cadence d’opération de 4.000 à 6.000 tonnes par heure.

Un terminal roulier

Dans le cadre d’une gestion rationnelle des quais et en vue de permettre aux opérateurs portuaires de traiter de façon efficiente certains types de trafics, notamment les véhicules, le Port d'Abidjan dispose d’un terminal roulier.

Un terminal dédié aux sacheries et au conventionnel

Le Port d’Abidjan dispose d’engins d’ensachage pour la farine, l’engrais et le riz. La cadence est de 2 000 à 5 000 tonnes par jour.

Un terminal pétrolier

Disposant d'un poste sur bouée en mer pouvant accueillir des navires de plus de 250 000 tonnes sans limitation de tirant d’eau, deux postes pour le chargement et le déchargement des produits pétroliers reliés aux installations de la Société Ivoirienne de Raffinage par pipeline et de cinq appontements.

Un chantier de réparation navale

Disposant de plusieurs atéliers pouvant réparer tout type de navire.